Enfin une appli' pour les commerces de proximité

LittleBigMan est une application qui a pour but de mettre en avant les commerces de proximités, plus généralement les commerces physiques.

LBM

Le Business model

  • Publicités display
  • Rémunération sur le « cout par click » exemple bateau : 1 click généré = 0,1€
  • Rémunération en abonnement : l’entreprise va payer mensuellement pour bénéficier de la plateforme
  • annonce : paiement pour faire remonter le commerce en tête de liste ( peu envisageable car à l’encontre du principe de « commerce de proximité »)
  • Rémunération sur le % de vente d’un produit acheté directement sur la plateforme

Utilisation du côté du consommateur

Utilisation principale :

le consommateur se sert de l’appli pour trouver le commerce qu’il cherche.

Ex : le consommateur est en voiture, sur une route qu’il connait pas/peu, il cherche une station, tape « station-service » et l’algorithme sort toutes les stations-services par ordre de proximité.

Une fois que le client a cliqué sur une station, une page s’ouvre avec les principales informations de l’entreprise :

  • adresse
  • horaire
  • numéro de tel’
  • principaux services
  • optionnel : notes et avis consommateurs

Si le consommateur veut se rendre à la station, il a la possibilité de cliquer sur un bouton « vous rendre à cet endroit », bouton qui ouvre une application map (google, plan, waze etc.) avec l’adresse automatiquement insérée.

Utilisation secondaire :

Problème : le consommateur cherche un objet, possiblement spécifique et difficile à trouver.

ex : en tapant billard sur google, l’algorithme de google est fait pour mettre en avant soit les ecommerces, soit les commerces lié au service.

En tapant « billard », google répond à la question « je cherche un billard et je souhaite le trouver dans un ecommerce » ou «  je cherche une salle de billard pour jouer »

Google ne répond jamais à la question « je cherche une table de billard dans un commerce près de chez moi »

Little big man va donc jouer le rôle d’un référenceur, comme google, mais qui va se focaliser uniquement sur les objets des commerces de proximité.

En tapant «  billard » , étant donné que l’algorithme sait que l’utilisateur recherche un « objet » + « près de chez lui » il va sortir toutes les tables de billard disponibles dans les 3 ou les 5 entreprises spécialisés en billard sur Lyon

En tapant « globe terrestre effet ancien » ça sera le même principe.

Le consommateur peut réserver un créneau et réserver un objet directement en ligne. Si l’objet ne dépasse pas un certain poids, il pourra être livré à domicile, par vélo, scooter ou camionnette, soit par l’entreprise, soit par des indépendants.

Celui-ci à directement accès aux caractéristiques de l’objet en question :

  • dimensions
  • poids
  • prix
  • couleur
  • stocks en cours

Utilisation tertiaire :

Sur le même principe que l’utilisation 2, l’utilisation 3 va permettre de trouver, dans la ville, région ou même partout en France l’objet spécifique que recherche le consommateur

ex : le consommateur recherche un objet très spécifique et très difficile à trouver, une « radio marshall année 50 modèle 3 édition limitée »

En tapant cette recherche, il peut tomber sur l’une des 3 entreprise en France qui ont cet objet en stock. Il pourra se faire livrer par voie postale, si le vendeur aura préalablement coché la case « possibilité d’envoi » dans son backoffice

Utilisation suivante :

la plateforme peut réellement devenir  plateforme de communication entre client-entreprise et entreprise-client.

Il y a la possibilité de follow  ses entreprises « coups de coeur »

exemple : marie, 24 ans, master en droit qui fréquente principalement les 2 bars à coté de la fac, la boulangerie de son quartier, nike place bellecour pour ses chaussures et « tapas maison and co » pour ses before du vendredi soir, pourra follow ses entreprises là.

l’intérêt ? suivre l’actualité de ses entreprises, par exemples :

  • ventes privées
  • événements spécifiques
  • livraison des nouveaux stocks le mardi 23 septembre »
  • ouverture/ fermeture exceptionnelle
  • recherche éventuelles d’emploi
  • cadeaux à venir récupérer
  • ALERTES ( ex : le ninkasi sans soucis étend son happy hour de 14h à 19h durant le mois d’aout »
  • messagerie personnalisé

explication de la « messagerie personnalisé »

exemple personnel : j’étais chez sandro pour une paire de chaussure qui n’était plus dispo au niveau de la pointure.

déroulé de la conversation :

  • vendeur : vous voulez qu’on vous prévienne dès que les chaussures seront disponibles ?
  • moi : oui pourquoi pas ?
  • vendeur :  vous avez une adresse mail ?
  • moi : mickaelb.12@hotmail.fr
  • vendeur : vous m’avez dit b12 ?
  • moi : non « b.12 »
  • vendeur :en lettre le 12 ?
  • moi : non en chiffre
  • vendeur : très bien c’est noté, nous vous enverrons un mail

conclusion : email non envoyé, et même si mail envoyé, il est noyé dans le flux d’email journalier + éventuelles fautes d’orthographes + aspect amateur de l’email.

Déroulé de la conversation lorsque LittleBigMan sortira :

  •  vous voulez qu’on vous prévienne dès que les chaussures seront disponibles ?
  • oui pourquoi pas ?
  • vous êtes sur LBM ?
  • oui biensur tenez *!le client tend le QR code de son compte perso !*  *! le patron le scan avec son téléphone *!
  • très bien c’est enregistré, vous recevrez une notification directement dans votre espace perso LBM dès que les chaussures seront disponibles.

 

conclusion : le client reçoit une notification simple et claire. « l’entreprise sandro bellecour vous informe que vos chaussures sont disponibles dès maintenant.

Utilisation du côté de l'entreprise

l’intérêt du coté de l’entreprise est de lui offrir :

1 : une vitrine simple claire, épurée

2 : un système de liaison direct avec ses clients (le but est de ne plus passer par mail)

La page de l’entreprise sur LittleBigMan va grossomodo ressembler à une page Facebook

étape 1

l’entreprise va renseigner ses données professionnelles (nom, adresse, tel, email, horaires etc.) puis cocher différentes cases en fonction de son domaine d’activité (ref. utilisation1)

restauration, bar, agence de voyage etc.

L’entreprise va insérer son stock comme si c’était une vitrine numérique ou une boutique en ligne,donc pour un objet, « objet Y » l’entreprise va renseigner :

  •  poids
  • dimentions
  • prix
  • nombre d’unité disponibles
  • photos
  • caractéristiques
  • cocher ou non la case « possibilité d’envoi »
  • etc.

DONC : sur sa page, l’utilisateur verra les caractéristiques de l’entreprise, ses services, ses produits, la disponibilité de ses produits etc.

L’utilisateur pourra si besoin contacter l’entreprise, comme sur messenger par exemple (encore une fois, on ne passe plus par email)

Avec ses stocks mis à jour, l’entreprise donne directement l’information au client afin de savoir si tel ou tel produit est disponible ou non.

ex : mon père recherchait les mêmes basket adidas que j’avais acheté à Décathlon, il est parti voir dans les 3 décathlons du coin pour voir si il ces basket étaient disponibles.

Une simple recherche de disponibilité sur la page LBM de « décathlon villefranche » aurait par exemple suffit.

Décathlon étant une multinationale, l’exemple n’est pas forcement le plus pertinent puisqu’il intègrent leur stock directement sur décathlon.fr dans « rechercher si ce produit est dispo près de chez vous » mais au final, même avec cet outil, la recherche de « basket adidas bleu » reste laborieuse puisque le but est de trouver ces tatanes dans n’importe quel magasin et non seulement à décathlon.

explication :

  • sans LBM : le consommateur, va ouvrir le site de décathlon, de go sport, d’adidas  pour potentiellement trouver l’information de « est-ce qu’il y a les tatanes bleu de dispo »

autre option : il va appeler tour a tour les différents magasins

autre option : il perd directement son temps à se déplacer dans les magasins

 

  • avec LBM : vu que la recherche est basée sur l’objet et non la firme, le référenceur va faire sortir, si disponible, les basket bleu les plus près de chez moi.

Valeur ajoutée de LittleBigMan pour le consommateur

  • instantanéité de l’information
  • connaissance des informations utiles des commerces préférés
  • trouver des objets spécifiques/ rares
  • homogénéité de l’information : ex : les informations générales de l’entreprise sont disposé de la même manière pour toutes les entreprises

 

 

 

 

 

 

Valeur ajoutée de LittleBigMan pour l'entreprise

 

  • instantanéité de l’internet :

– l’entreprise n’attends pas des semaines pour la commande de son site internet personnalisé.

– l’entreprise ne doit pas attendre une certaine rentrée d’argent pour acheter un site internet

(1000/1500€ pour des sites vitrines)

  • augmentation de la visibilité (notoriété) voire même de la connaissance de l’entreprise (objectif cognitif)

– Les commerces de proximité n’ont soit pas de site vitrine, soit daté et non mis à jour.

  • augmentation du Chiffre d’affaire via un canal d’acquisition client supplémentaire.
  • outil de communication direct avec le client.
  • outil d’information directe et extensible (ventes privées etc.)
  • vitrine internet simple d’utilisation ( pas de site, pas de wordpress, pas de pub facebook ads etc.)